top of page
Rechercher

Comment relever le défi de la coparentalité pour le bien-être de votre enfant ? Par Rigaud Saint-Amour

Dernière mise à jour : 14 mars


La coparentalité constituait un défi majeur pour les parents au regard d'une collaboration étroite pour le bien-être des enfants. Elle englobait diverses formes de partenariat entre les parents séparés ou divorcés en vue de continuer à répondre aux besoins et à éduquer les enfants.


En réalité, la coparentalité peut revêtir différentes formes, que ce soit en couple, en temps parental partagé, en tant que parents adoptifs ou comme grands-parents.


Dans cette perspective, il est important d'explorer les différentes dimensions qui sous-tendent une coparentalité saine et équilibrée, surtout lorsque les parents vivent dans deux foyers distincts. Chaque dimension offre un cadre précieux pour construire une relation de coparentalité harmonieuse tout en favorisant un environnement familial stable et propice à l'épanouissement de l’enfant.


Ainsi, pour que la coparentalité soit efficace, il est essentiel de considérer quatre dimensions fondamentales : la communication, la reconnaissance, la cohérence parentale et le partage des tâches entre les coparents.


La COMMUNICATION consiste à se parler et s'écouter pour le bien-être des enfants.

La communication est la pierre angulaire de la coparentalité. Elle permet aux parents de comprendre les besoins, les attentes et les préoccupations de chacun, favorisant ainsi une relation constructive.


Lorsque les parents prennent le temps de s'écouter et de s'exprimer clairement, les malentendus peuvent être évités. Par exemple, discuter des horaires de visite ou des règles de discipline communes dans les deux foyers peut aider à établir des attentes partagées.


Pour améliorer la communication, il est conseillé d'utiliser des moyens de communication laissant des traces écrites des échanges, de choisir des moments calmes et appropriés pour discuter des questions importantes, d'organiser des activités familiales avec l'enfant et l'autre parent, de rester ouvert et respectueux envers les opinions de l'autre parent, et de pratiquer l'écoute active en reformulant ses propos pour montrer que vous comprenez.


En un mot, une communication ouverte et respectueuse est essentielle pour une coparentalité réussie.

La RECONNAISSANCE constitue une motivation pour continuer à collaborer avec l’autre parent.


Chaque parent a besoin de se sentir reconnu et valorisé dans son rôle parental. Reconnaître les compétences et les efforts de l'autre parent renforce le lien et favorise une collaboration harmonieuse. Par exemple, féliciter un parent pour sa patience lors de la résolution des conflits peut encourager une relation positive.


Afin de favoriser la reconnaissance mutuelle, il est important de mettre l'accent sur les points forts de chaque parent, d'éviter les jugements hâtifs, d’exprimer régulièrement votre gratitude envers l'autre parent pour ses efforts, ainsi que de valoriser ouvertement les compétences parentales spécifiques de l’autre parent.


En bref, la reconnaissance mutuelle alimente la motivation et renforce l'unité dans la coparentalité.


La COHÉRENCE PARENTALE permet aux coparents d'être sur la même longueur d'onde.

La cohérence dans l'éducation est primordiale pour offrir un environnement stable et sécurisant à l'enfant. Lorsque les parents partagent des valeurs et des attentes communes, l'enfant est moins confus et plus enclin à respecter les règles établies.


En particulier, s'accorder sur les limites de l'utilisation des écrans peut éviter les conflits à la maison.


De manière à maintenir la cohérence, il est recommandé aux parents de discuter régulièrement des méthodes éducatives, de rester ouverts aux compromis et de faire preuve de flexibilité lorsque nécessaire, d’élaborer ensemble des règles claires et des attentes pour maintenir la cohérence parentale, de communiquer régulièrement sur les changements et les ajustements nécessaires dans les règles établies.


En somme, la cohérence parentale crée un environnement prévisible et sécurisant pour bien-être de l'enfant.


Le PARTAGE DES TÂCHES est une meilleure répartition des responsabilités entre les coparents.


Le partage équitable des responsabilités parentales permet de réduire le stress et de promouvoir l'égalité entre les parents vivant dans deux foyers distincts. Lorsque les parents travaillent ensemble pour répondre aux besoins quotidiens de l’enfant, ils renforcent leur partenariat et enseignent à leur enfant l'importance de la coopération. Disons que partager les tâches de préparation des repas avec son propre partenaire peut libérer du temps pour des activités familiales avec l'enfant en situation de coparentalité.


En vue d’un partage des tâches efficace, il est important de reconnaître les forces de chaque parent, de répartir les responsabilités de manière équitable et d'être prêt à ajuster les arrangements au fil du temps, d’identifier les domaines où chacun excelle et répartissez les tâches en conséquence et d’être ouvert à la flexibilité et à la négociation pour trouver un équilibre dans les responsabilités parentales.


En résumé, le partage des tâches promeut l'égalité et renforce la collaboration au sein de la famille.


Pour finir, une coparentalité qui se base sur l'intérêt de l'enfant repose sur une communication ouverte, une reconnaissance mutuelle, une cohérence éducative et un partage équitable des responsabilités entre les coparents.


En adoptant ces principes, les parents peuvent continuer à établir des relations solides et offrir à leur enfant un cadre familial sécurisant et bienveillant. Au-delà des défis quotidiens, la coparentalité offre l'opportunité de tisser des liens durables et de favoriser le développement harmonieux de chaque enfant après une séparation ou un divorce.


Lectures conseillées :

Fédération des organismes communautaires Famille. (2022). SOUTENIR ET ACCOMPAGNER la coparentalité dans les organismes communautaires Famille. Repéré le 5 mars 2024, à partir de https://fqocf.org/wp-content/uploads/2022/03/Brochure-Co-parentalite-2022.version-nume%CC%81rique.pdf


Gottman, J. M. (1999). The Seven Principles for Making Marriage Work. Three Rivers Press.


Coloroso, B. (2002). Kids Are Worth It!: Giving Your Child The Gift Of Inner Discipline. Harper Paperbacks.


Campbell, R. (2006). How to Really Love Your Child. David C. Cook.

Hochschild, A. R. (1989). The Second Shift: Working Families and the Revolution at Home. Penguin Books.

 

Rigaud Saint-Amour, MA, MEd, DMin(c), TS

Conseiller conjugal et familial

Institut Impact International

 

167 vues0 commentaire

Comments


bottom of page